mercredi 31 décembre 2014

2015 

 


Dernier jour de l’ année à Bangkok au Cabochon, à savourer un cocktail au bar « the Joy and Luck Club », haut lieu de résistance aux hôtels internationaux standardisés que je déteste. Au fond d’une impasse cernée par les gratte-ciel, une maison coloniale toute blanche avec ses balustrades et son perron en marbre. A l’intérieur, la sensation d’arriver dans un club des années 30 à l’époque de la concession française de Shanghaï. Plus envie de partir et dans la tête la voix de Pink Martini, China Forbes, qui chante « je ne veux pas travailler… ».

Le temps s’arrête ici, alors que la nouvelle année commence…


Happy New Year !