samedi 16 avril 2016

palimpseste : quand l'intérieur se crée par destructions et reconstructions successives

Les chantiers chez Eric et Nathalie, chez Dominique et Rosa commencent.

Nous en sommes à ce moment charnière où l’intérieur fait le deuil de sa dernière vie avant de renaitre. 

En les déshabillant, les traces du passé se révèlent comme des collages de tranches de vies qui se succèdent. Emerveillement d’un instant éphémère qui offre à voir toute sa poésie dans sa vulnérabilité. 





C’est cette dimension cachée des intérieurs qui me fait tant aimer les collages, les traces superposées et les patchworks. Succession de lambeaux d'histoires qui s’imbriquent, s’assemblent, pour arborer fièrement les petits bouts d'émotions qui nous composent et prennent un sens en les assemblant.

Junya Watanabe pour Comme des Garçons

une oeuvre textile de Anne Michelson "TNO Zuidpolder"